Pourquoi les Perles d’Australie

Les perles d’Australie sont les perles les plus précieuses et les plus rayonnantes au monde. En effet leur lustre est d’une brillance éclatante. De plus les techniques utilisées par les cultivateurs de perles d’Australie pratiquent cette profession de cultivateur de perles de culture depuis des décennies. La tradition de la culture de perle s’est transmise de générations en générations. La culture de perles est l’une des activités économiques majeures de l’Océanie. L’expertise des habitants de l’Océanie est donc incroyable. Enfin la perle, la culture de la perle en Océanie et particulièrement en Australie est restée longtemps l’activité économique la plus importante. Il est donc normal que les perles d’Australie soient aujourd’hui d’une qualité extraordinaire et gardent cette qualité durant très longtemps.

Comment sont cultivées les Perles d’Australie ?

Le procédé de culture de la perle est identique pour toutes les perles. Ainsi, la culture de la perle d’Australie suit les mêmes procédés que la culture de la perle de Tahiti ou du Japon. Cependant les différents milieux ont modifié ces pratiques initialement identiques et aujourd’hui chaque bassin de culture de perle a ses propres codes de culture.

Le procédé qui reste identique est le procédé de base de la culture de perles. Un objet irritant est introduit dans une huître spéciale. Pour se protéger les huîtres vont entourer les perles d’une sorte de coquille qui va devenir la nacre. Ainsi est formée la perle. Plus l’huître est grosse, plus la perle va pouvoir être grosse. De nombreux autres facteurs influent sur la qualité et la taille des perles comme la qualité de l’eau par exemple.

Pour les perles d’Australie, c’est l’huître Pinctada Maxima qui est utilisée. Cette huître aux lèvres or et argent est présente uniquement près de l’Australie. Ainsi ses perles sont uniques, très précieuses et plutôt rares.

Perles d'australie couleurs

Quelles sont les critères de classification des Perles d’Australie ?

Comme toutes les autres perles il existe de nombreux tableaux de classification. Habituellement, il n’existe pas de règles ni de classification internationale officielle comme pour les diamants ou d’autres pierres précieuses. Cependant, il existe plusieurs classifications pour déterminer la valeur potentielle d’une perle. Il faut garder en tête que cette valeur peut changer avec le temps car’ la qualité de la nacre peut se dégrader très facilement ainsi que la brillance. De la même manière certaines perles vont garder leur valeur avec le temps et même voir leur valeur augmenter avec le temps. Malheureusement, nous ne pouvons pas encore déterminer à l’avance quelles seront ces perles. Cela fait donc un peu parti du mystère de la mer et des perles précieuses.

Parmi les nombreuses classifications existantes des perles d’Australie, il en existe deux très utilisées. Ces deux classifications utilisent les mêmes critères et sont donc souvent confondues.

Ces critères sont au nombre de six et varient de la note A, la meilleure note, à la note D, la pire note. Une fois qu’une perle a été évaluée, sa valeur n’est pas à remettre en cause. En effet, ce sont des spécialistes des perles qui étudient leur valeur. Ces six critères sont : la forme, la qualité de la surface, la qualité du lustre, la qualité de la nacre, la couleur et le diamètre.

Evidemment, les perles avec que des A ont une valeur plus élevée que les perles avec deux D et deux C. Des perles appelées TOP Gemmes existent également. Ces perles ont systématiquement les meilleures qualités pour tous les critères. Quand la perle avec uniquement des A est presque-parfaite, la perle Top Gemme est parfaite. Sa valeur peut excéder parfois plusieurs dizaines de milliers d’euros. En effet, ces perles ont une durée de vie exceptionnelle. La durée de vie d’une perle correspond approximativement à la qualité de sa nacre.

Perles d'australie taille et forme

Histoire des Perles d’Australie

Les perles d’Australie ont une histoire assez intéressante car ce sont les premières perles à avoir été recherchées et produites à grande échelle. En réalité, il n’y avait pas encore de culture de perles à l’époque. Des nageurs étaient envoyés dans l’eau pour récupérer les perles des huîtres Pinctada Maxima. Cette tâche peut sembler très difficile au milieu du XIXème siècle à cause de l’immensité de l’Océan cependant, dès 1861, des navigateurs ont découvert des zones sous-marines avec une densité d’huîtres perlières extrêmement importante. Cette densité d’huîtres a permis aux nageurs de prendre plus de perles et ainsi d’avoir une quantité de perles plus importante. C’est aussi à cette époque que les perles sont de plus en plus utilisées en Europe par les monarques et les hauts-dignitaires. Leur valeur était à l’époque exceptionnelle mais chaque année toujours plus de perles arrivaient sur le marché européen.

C’est en 1965 que la première ferme cultivant des perles en Australie est apparue. La culture de perle a été commencée par les Japonais plusieurs années auparavant. En effet ce sont des Japonais qui ont en premier introduit des objets dans l’huître pour qu’elle forme une perle. C’est le début de la production en grande quantité. Revenons-en aux perles d’Australie. Cette ferme créée en 1965 est rapidement devenue une référence et s’est agrandie très rapidement. Elle produisait ainsi plus de la moitié des perles de Mer du Sud pendant plusieurs années de suite.

La qualité de la brillance des perles d’Australie vient de la durée de gestation de la perle. Au lieu de garder la perle une quinzaine de mois, l’huître cultivée pour obtenir des perles d’Australie garde la perle plus de trente mois ! Cette durée peut même être allongée si l’huître est vraiment de qualité.

De plus les cultivateurs de perles en Australie ont mis au point un processus de nettoyage des perles exceptionnel et repris dans le monde entier permettant de mettre en valeur la brillance des perles.

Les cultivateurs de perle en Australie cherchent depuis 1965 à innover toujours plus. C’est d’Australie que viennent les nouvelles techniques de production de perle notamment. Ces techniques ont permis notamment d’épaissir la nacre des perles d’Australie qui ont une épaisseur exceptionnelle de plus de trois millimètres en moyenne ! Ce sont donc les perles avec la nacre la plus épaisse !