La perle de Tahiti est une perle cultivée dans l’archipel de la Polynésie française, à Tahiti précisément. Cette perle est une des perles les plus réputées au monde car elle possède une qualité assez rare et une régularité hors du commun. En effet, une proportion hors norme de perles est vendue dans le marché des perles. Très souvent seul un pourcentage assez bas de perles issues d’une culture sont vendues à un prix très correct. Pour la perle de Tahiti, c’est une très grande proportion des perles qui sont vendues, une proportion beaucoup plus élevée que la moyenne. En ce sens, la perle de Tahiti a une régularité hors norme.

Bien que ces perles de Tahiti soient considérées comme les plus belles perles du monde par les plus grands spécialistes, ces perles de Tahiti suivent le même processus de production que toutes les autres perles de culture. Voici un bref aperçu du voyage d’une perle de culture depuis sa naissance à sa mise en vente. Ce voyage est très important pour comprendre les différents éléments influençant les différentes caractéristiques d’une perle. Les perles de culture de Tahiti sont originaires des lagons turquoises de Polynésie française, cet archipel idyllique du sud de l'océan Pacifique. Née au cœur de la Pinctada Margaritifera, une huître perlière renommée, la perle de culture de Tahiti se décline en une variété de teintes et de formes différentes. Grâce à un lustre et un orient de premier choix, la perle de Tahiti fait partie des plus beaux joyaux au monde. Les plus grands bijoutiers de la planète apprécient particulièrement ces gemmes, si recherchés, qui ont su, grâce à leur beauté infinie, conquérir le cœur de millions de femmes.

Notre article, sur les boucles d'oreilles.

  • Tout d’abord, une perle de culture nait dans une huitre lorsqu’un nucléus de nacre est introduit par incision dans une perle. Ce nucléus de nacre provient souvent de rivières américaines très pures. Ensuite la perle se développera par l’accumulation d’une couche de nacre autour de la greffe. Cette couche de nacre est secrétée par l’huître qui souhaite se protéger de l’élément intrusif. Finalement, après plusieurs mois d’attente la perle est enfin retirée de l’huitre pour être traitée et nettoyée. Il est important de noter que les huitres elles-mêmes sont sélectionnées après plusieurs mois de croissance avant de recevoir une greffe. Les caractéristiques de l’huitre sont donc très importantes dans la qualité et la taille de la perle. Par exemple plus une huitre est grande plus la perle pourra se développer et grandir mais elle aura aussi plus de chances de ne pas se développer en formant une sphère parfaite.

  • Ensuite une fois que la perle a été récupérée, elle va être nettoyer pendant plusieurs heures dans un tambour rotatif avec comme lustrant de copeaux de noix. Cette opération est très longue et très complexe car l’opérateur de nettoyage doit faire tourner le tambour assez vite pour que les copeaux de noix lustrent suffisamment la nacre sans aller trop vite et abîmer la nacre dans sa forme. Il est très important de souligner que les perles de Tahiti ne subissent aucun autre traitement à la différence d’autres perles. C’est-à-dire qu’une fois qu’une perle de Tahiti ait été nettoyée selon le processus décrit, elle est immédiatement estimée puis mise à la vente ou utilisée pour des bijoux. Ainsi les perles de Tahiti sont réellement naturelles. Le lustre de la nacre est obtenu par un seul lavage naturel par des copeaux de noix. Les perles de Tahiti sont donc exceptionnelles car elles sont incontestablement les plus belles perles de culture mais ne sont obtenues que par un processus naturel et sans produit chimique.

  • Enfin les perles sont classifiées. Cette classification primordiale pour la perle car elle détermine sa valeur et aussi son utilisation potentielle. La classification est déterminée par différents critères comme le diamètre de la perle, son lustre ou sa couleur. Même s’il n’existe pas de classification internationale, des critères généraux et reconnus par tous existent. Cependant, contrairement aux diamants le classement des perles se fait selon la nomenclature du pays de production.

  • Voici donc dans la suite de l’article les principaux critères d’évaluation des perles et leur note. Cette classification que nous vous présentons correspond à celle des perles de Tahiti. Il ne faut pas l’appliquer à d’autres perles comme celles du Japon car bien qu’utilisant globalement les mêmes critères de classification les différentes classifications n’attribuent pas la même importance, le même coefficient à chaque critère et ne donne donc pas la même note à chaque perle. Le classement est donc différent.

Notre article sur les pendentifs.

Les six différents critères utilisés pour la classification des perles de Tahiti sont les suivants :

  • Pour commencer nous pouvons traiter de la forme des perles. Cette forme est très importante car elle donne un aperçu de la perle sans même qu’elle ait été étudiée ou admirée. De nombreuses formes sont inscrites dans les registres de classification pour les perles de Tahiti. A quelques nuances près ces intitulés représentant des formes sont aussi utilisées pour la majorité des autres perles du monde entier, les perles de culture tout du moins. On peut distinguer deux formes majoritaires dans les perles de Tahiti. Chacune de ces deux formes a aussi une forme parallèle. Enfin une caractéristique particulière peut s’ajouter pour distinguer les formes.

  • La première forme est la perle ronde. Cette perle est la plus recherchée car elle est la plus parfaite. Il est sous-entendu en parlant de perle ronde que les variations du diamètre sont de moins de 2%. Bien que très recherchées ces perles n’ont pas de réel point de distinction des autres. Elles ne sont qu’une expression de la perfection. Les perles doivent être le plus sphérique possible. Les perles les plus rondes sont appelées parfaites et si celles-ci sont aussi parfaites dans les autres critères alors ce sont des Top Gemmes, les perles les plus valorisées du monde. La perle semi-ronde existe elle aussi. Celle-ci a des variations de diamètre oscillant entre 2 et 5% du diamètre de base mesuré.
  • La seconde forme de perle est la perle baroque. Cette perle n’a pas de diamètre. Elle n’est absolument pas ronde. Contrairement à la perle ronde qui doit être la plus sphérique que possible, la perle baroque peut prendre de la valeur si sa forme a un sens. Certaines formes bien qu’irrégulières peuvent montrer quelque chose et ainsi voir leur valeur croître par rapport à d’autres perles baroques tout simplement laides. De la même manière qu’il existe des perles semi-rondes, il existe des perles semi-baroques. Elles sont irrégulières mais leur irrégularité se retrouve assez souvent dans la nature. On les classe ainsi dans différentes catégories, les perles poire ou les perles goutte par exemple. Enfin les perles peuvent être cerclées c’est-à-dire que l’on peut distinguer des cercles perpendiculairement à l’axe de rotation.
  • Plusieurs tailles de perle existent. Plus la taille sera grande plus la valeur de la perle sera élevée. La moyenne de diamètre des perles de Tahiti se situe entre 8 et 15mm. Au-delà de 21 cm les perles sont dites exceptionnelles par leur taille.

  • La surface de la perle correspond à l’état de la couche de nacre de la perle visible. Il peut y avoir certaines irrégularités à la surface des perles. Ainsi, moins il y aura d’irrégularités, plus la perle sera chère. Une classification très précise calculant et mesurant chaque imperfection existe permettant ainsi de déterminée quelle est la vraie valeur de la perle selon l’état de sa surface.

  • L’épaisseur de la nacre est très importante car elle permet d’estimer plutôt précisément la durée de vie de la perle et donc sa valeur. Plus une perle aura une nacre épaisse, plus la durée de vie de la perle sera longue. En effet, au fur et à mesure du temps les perles perdent un petit peu de leur nacre. L’épaisseur de la nacre garantit donc la durabilité mais aussi la solidité de la perle. Plus une perle est épaisse plus elle sera résistante aux chocs. Effectivement le nacre est constitué en réalité de multitudes de couches infiniment petites amortissant les chocs. Attention, cela n’en fait pas tout de même des perles rebondissantes ! L’épaisseur de la nacre correspond au temps de croissance que le nucléus a passé à l’intérieur de son huitre. Plus le temps est élevé, plus la nacre sera épaisse. Enfin, pour les perles de Tahiti, seules les perles ayant une nacre représentant plus de 80% du volume total de la perle sont considérées réellement comme des perles de Tahiti. Le lieu de culture ne peut être le seul critère de détermination de la provenance des perles. Pour porter le titre de perle de Tahiti une perle doit respecter un certain nombre de critères indépendants de la classification des perles.

Notre article sur l’épaisseur de la nacre des perles

  • Le lustre des perles est le cinquième critère pris en compte dans la classification de perles de Tahiti. Le lustre correspond à la brillance des perles. La brillance est en quelque sorte le reflet que peut donner la perle. Les perles avec une brillance très importante sont appelées exceptionnelles. Au contraire, celle avec le moins de brillance sont dites pauvres. Etant donné que les perles de Tahiti ne sont pas traitées la brillance de la perle correspond vraiment à son lustre naturel et non aux effets de quelque produit chimique.

  • Le dernier élément influant le prix d’une perle et donc sa valeur et sa classification est la couleur de cette perle. Différents couleurs de perle existent cependant la couleur la plus présente dans les perles de Tahiti est le noir. Les perles de Tahiti sont d’ailleurs les seules perles à être noires. Pour les perles de Tahiti d’autres couleurs des nuances de vert seront souvent remarquées.

Notre article inédit sur la couleur des perles

perles de tahiti et nacre

Perles de culture de Polynésie Française

Le rêve, c’est aussi ce qu’évoque Tahiti, cette île magnifique si éloignée du reste du monde mais surtout de notre mère patrie la France. Le rêve, c'est également toutes les autres îles du Vent de l’archipel Polynésien de la Société, qui sont autant de joyaux de pureté dans un écrin bleu azur. C'est dans ces lieux enchanteurs que le miracle nait, les perles de culture de Tahiti sont connues et reconnues aux quatre coins du monde et les bijoux que l'on réalise avec sont l'apanage des plus grandes dames de tous les milieux aisés de tous les coins de la planète, stars de cinéma, télévision, chanson, etc.

La perle de Tahiti est sans doute aussi populaire que les plages aux eaux cristallines de cette ile du Pacifique. Le franc succès de ces perles de culture est mondial, les bijoux en sont les prophètes. Comme dans tous les domaines commerciaux la valeur se mesure en fonction de la qualité et dépend également de nombreux facteurs qui vont entrer en jeu dans la fixation du prix d'un bijou en perle de Tahiti.

Perle de Tahiti : un miracle de l'océan ?

Une perle rare issue du milieu aquatique que l'on trouve dans des huitres du Pacifique mais pas n'importe lesquelles. Pinctada Margaritifera est l'huitre perlière avec laquelle on va obtenir des perles noires de Tahiti, celles-ci sont tellement convoitées que des recherches scientifiques sont portées sur la sélection génétique. C'est suite à une sécrétion que la future naissance d'une perle se produit. On notera que des greffes sont réalisées par la main de l'homme pour obtenir des perles de culture, cependant et malgré tout cette opération reste un miracle de la nature.

Perle noire, perle grise

Les couleurs, le diamètre, les reflets, les éclats, la brillance sont autant de paramètres qui valorisent un bijou en perle de Tahiti. Vous souhaitez offrir un bijou original ? Vous pouvez l'acheter sur notre boutique ce qui vous assure ainsi de bénéficier du meilleur rapport qualité/prix en ligne. Une perle de Tahiti de couleur noire est plus cher que d'autres car elle est plus rare, en Polynésie française on parle alors de poe rava. Toutefois il n'y a pas de meilleur endroit que notre boutique en ligne pour acquérir des bijoux en perle noire ou grise.

Production d’une perle de tahiti

La perle de Tahiti est une perle de culture venant tout droit de Polynésie française. Une perle est une fabrication de certains mollusques due à une réaction. Quand un objet irritant pénètre dans un mollusque, celui-ci va réagir en produisant autour de cet objet une couche de carbonate de calcium CaCO3 sous la forme de calcite notamment pour les perles de culture. Ce mélange composé de l’objet et de la couche extérieure est appelé nacre. Autrefois entièrement naturel, ce processus de fabrication a été développé par les Japonais dès les années 1970 par la culture de ces perles de nacre. Aujourd’hui de nombreuses îles produisent leurs propres perles qui ont chacune leurs propriétés. La Polynésie française est actuellement le plus gros producteur de perles au monde.

Perle Noire de Tahiti

La perle la plus fameuse des perles de Tahiti est la perle noire de Tahiti. C’est de cette perle que nous allons parler dans cet article. Elle est produite par une huitre aux lèvres noires, la Margaritifera de Pinctada. Cette huitre mesure à peu près 30 centimètres de long et pèse environ 5 kilogrammes. De par ses dimensions, l’huitre peut produire des perles de grande taille et donc de grande valeur.

Une fois retirée de l’huitre, la perle noire de Tahiti est nettoyée pour retirer le liquide de l’huitre. Le nettoyage de plusieurs heures est la seule modification effectuée sur la perle noire de Tahiti une fois qu’elle a été retirée de l’huitre. Une fois nettoyées, les perles peuvent donc être triées et recevoir leur classification. Contrairement aux diamants et à d’autres pierres précieuses, les perles n’ont pas de classification internationale reconnue officiellement par tous les états. Cependant 5 critères permettent souvent de classer ces perles de grande valeur.

Recherches associées à perle de Tahiti

Perle de tahiti boutiquePerle de tahiti pendentifPerle de tahiti prix, Perle de tahiti pas cherePerle de tahiti qualité, Perle de tahiti hommeBoucles d oreilles perles de tahitiClassification des perles de tahiti.